Rétrospective 2014

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Petite vidéo pour se remémorer 2014 et pour envisager sportivement 2015 ...

Joyeuses Fêtes

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le TCC vous souhaite de joyeuses fêtes.

Père Noël fait du triathlon

 

A l'année prochaine

Triathlon de Cassis et duathlon de Cordemais

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Sardines Titus Triathlon

Sardine Titus Triathlon CASSIS

Direction le Sud pour Yann à l'occasion du triathlon M(1500m, 40km,10km) de Cassis.

  classement tps total Natation tr 1 vélo tr 2 càp
Yann VICTOR 241/378 3:29:42 00:39:59 0:01:41 01:48:27 00:01:09 00:59:35

 

Bravo Yann, j'espère que tu as profité du paysage.

Lire la suite

Le jour où j'ai décroché un podium

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Il y a 15 jours, le dimanche 16 novembre, je courais mon premier cross de la saison à Couëron. Première course pour moi depuis longtemps en tant que non-licenciée FFA, et ainsi dans la course populaire. Je partais donc sans stress, et heureuse de pouvoir rechausser mes pointes.

Une fois le départ donné, je me suis rendue compte que je me trouvais être la 2ème féminine de la course. Mais pas pour longtemps. On s'est vite retrouvé à 5 filles dans un mouchoir de poche : vas-y que je te passe devant, que tu me repasses devant, que je te repasse devant... Bref, le classement n'a été établi qu'une fois la ligne d'arrivée franchie.

Résultat : je me classais 4ème, à 2 petites secondes de la 3ème. Grosse déception ! Le ton était donné, j'avais une revanche à prendre 15 jours après à la Chantrerie.

Ce dimanche 30 novembre, je me suis donc rendue sur les terres de la Chantrerie, une petite boule au ventre quand même, surtout lorsque j'ai aperçu la 3ème de la course précédente à la récupération du dossard.

9h30, le départ est donné. Je m'élance pour 3 grandes boucles, soit 6 kms (1,5 kms de plus qu'à Couëron). Je repère vite la première féminine et essaie de me caler pas trop loin d'elle, mais je perds vite sa trace, étant plus rapide que moi. J'essaie de la garder en ligne de mire quand même. Les deux premières boucles se déroulent sans problème. Les sensations sont bonnes, l'allure aussi. Le soleil brille, bref ! je me sens bien. Sur mon passage, on m'annonce à plusieurs reprises que je suis la 2ème femme de la course. Dans ma tête, une petite voix me dit: "reste 2ème, tu dois rester 2ème, ne ralentis pas".

A la fin de la seconde boucle, je commence à ressentir la fatigue. Allez, plus qu'une boucle ! Mais qu'elle est longue cette boucle, et le terrain de la Chantrerie est exigeant. Dans un virage, j'ose tourner la tête pour voir s'il n'y a pas une fille qui me suivrait à proximité. Arf si ! Il y en a deux qui arrivent, et qui ne sont pas très loin. J'essaie de relancer et de m'accrocher aux hommes qui courent devant moi. Ne pas lâcher, ne pas lâcher !

1ère côte de la boucle : passage sans problème. Je relance ! 2ème petite côte, je continue, c'est peut-être là que je peux gagner de précieuses secondes. 3ème grosse côte : allez, on tire sur les bras. Les encouragements font du bien.  A la fin de la côte, je suis essoufflée. Et toujours cette voix qui me dit de ne pas lâcher.

Je risque un dernier regard en arrière. Ah ! La 4ème est maintenant passée 3ème, et c'est elle qui avait terminé devant moi à Couëron, 2 secondes devant moi. Je sens qu'elle me rattrape. (Ah non, pas deux fois ! Aujourd'hui, elle ne terminera pas devant moi). Je dois relancer. La respiration devient difficile, je grimace. Mais je dois continuer. 

Encore 3 lignes droites avant la ligne d'arrivée. Si seulement je pouvais en avoir terminé maintenant ! Que les derniers mètres sont longs ! Je ne parviens plus à accrocher les hommes devant moi, et pourtant j'essaie d'accélérer. Mais j'ai l'impression d'accélérer dans le vide. Je m'asphyxie, les jambes ont du mal à avancer plus vite. Allez, encore quelques mètres. Je ne me retourne plus ! De toute façon, je n'ai plus le choix, c'est maintenant ou jamais. Je continue ma course folle dans la dernière ligne droite, je grimace. Et enfin, je passe la ligne d'arrivée, prête à m'écrouler, mais soulagée.

On me passe un collier autour du cou, avec le numéro 2 sur la petite pancarte. Ça y est, je l'ai fait ! J'ai réussi ! Cette fois, je n'aurais pas la médaille en chocolat. Je vois la 3ème arrivée, une dizaine de secondes après moi. Ouf ! 

Ce podium m'a fait du bien et m'a rappelé mes jeunes années dans l'athlétisme. Un petit mot tout de même au micro lorsqu'on m'a demandé mon nom et d'où je venais. J'ai cité le nom du club au passage.

Bref, c'est dans ces moments-là qu'on se rend compte à quel point on peut repousser nos propres limites quand on a un objectif en tête. Comme le dit le proverbe : "quand on veut, on peut".

Sandra

Triathlon de l'Aiguillon

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Triathlon de l'Aiguillon

 

6 clissonnais présents sur le dernier triathlon de la saison dans la région, le triathlon de l'Aiguillon sur mer :

  classement  Tps total  natation  vélo càp
Frédéric 120/321 1:08:17 13:53 30:42 20:24
Yann L   183/321 1:12:38  13:52  33:33 21:50
Yann V   208/321 1:14:19  14:57  32:29 23:31

 

et en relais, avec Isa à la natation, Jean-Marc (Frère de Flo) à vélo et Florent en course à pied. Ils terminent 4ème relais, au pied du podium !

  classement  Tps total  natation  vélo càp
relais TCC 4 1:10:36 17:27 30:51 20:13

Bravo à eux tous et attention à Florent qui se spécialise dans le relais :-) 

Lire la suite

Nos partenaires

FFTRI : Fédération française de triathlon  Conseil général de Loire-Atlantique Mairie de Clisson