Compte-rendus half-ironman

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Ci-après, Patrick Guérif, finisher de son premier half-ironman à Royan, nous livre ses impressions sur sa course : 

Pour mon premier L , je suis très content d'avoir participer à celui de  Royan.

Tout commence super bien avec une météo idéale : pas de vent trop fort et une mer calme.

En natation, je pars à l'arrière et je suis le troupeau car j'ai du mal à voir les bouées. Je laisse les jambes au repos, mais à 300 m  de l'arrivée, j'ai du mal à faire les battements car je commence à avoir des crampes.

Ensuite, je sors en 43 minutes avec une toute petite foulée pour prendre le vélo, en moulinant un peu sur les premiers kms. Les crampes se calment et je roule un petit peu fort sur la première boucle de 46 kms (30km /h de moyenne...pour moi c'est déjà beaucoup) et forcement la deuxième boucle est  plus difficile avec le vent qui se renforce (25 km/h...). Je m'hydrate bien et je mange des figues, des barres (peut-être trop de sucre). Les crampes réapparaissent à chaque changement de rythme, et quand je pose le vélo après 3h20 pour la course à pied, j'ai au moins 85 ans et il me manque le déambulateur. Je pars en toute petite foulée. Les 5 premiers kms sont durs, je suis obligé de m'arrêter plusieurs  fois  avec des cuisses en béton... bref, je bois du Saint-Yore aux ravitos, je mange que du salé et, petit à petit, je retrouve mes jambes pour une petite foulée (2h39 sur le semi).

Je termine avec les Finishers en 6h50, il y a une très bonne ambiance et les ravitaillements sont tops. Il y avait un ravitaillement sur le vélo et tous les 5 kms à pied et enfin un super buffet à l'arrivée.

J'ai encore appris sur ce tri, et pour les prochains je vais faire attention à la nutrition vis-à-vis des crampes.

Merci pour votre soutien et bon courage pour vos prochains tris.  Je serai, si tout va bien, à l'Aiguillon pour le M.

   half Royan Patrick  

Et celui de Fabien Prineau, pour qui c'était aussi le premier half-ironman à St Lunaire :

En 3 mots : Plaisir, Prudence et Gestion. Effectivement, le but était de découvrir la distance.
Une petite nuit de sommeil, réveil à 6h15, petit déj habituel et départ du camping en vélo pour 20 minutes, le soleil se lève, il va faire beau.
Arrivée au parc pour l’ouverture, il y a déjà du monde, des vélos fusées tous très beaux .Nous devons seulement déposer les vélos dans le parc et rien d’autre. Les affaires sont dans 2 sacs pour les transitions installées sur des râteliers et le 3ème sac d’effets personnels donné à l’organisation. Je vérifie 2 ou 3 fois si tout est ok, et il est déjà 8h30.
Le briefing a eu lieu la veille, les dernières consignes sont données et les 475 inscrits descendent sur la plage pour un échauffement rapide. L’eau est à 17°C.
9h02, la corne brume sonne le départ commun femmes et hommes. Je sais que la course va être plus longue que d’habitude. Je prends donc un départ prudent dans le milieu du paquet, ça se passe plutôt bien, pas trop de coups et les sensations sont bonnes. Les conditions sont parfaites : la mer est calme, marée montante mais peu de courant. Le premier tour en 18’45. A la sortie de l’eau, la montre affiche 38’10. (J’avais ciblé 40’). Retour au parc à la 126èeme place.
Pour le vélo, je privilégie le confort, donc direction la tente et je me change entièrement, mais une transition en 7’. (Long, beaucoup trop long).
C’est parti pour 90 kms, je garde en tête quelques remarques de certains gars la veille au briefing. Ils disent que cette année le nouveau parcours vélo est plus compliqué que les années passées. J’ai comme objectif 3h00. La 1ère heure se passe bien, le ravito au kilomètre 28 et ensuite les difficultés arrivent assez vite avec de belles côtes, je mets souvent le petit plateau. Je reste prudent jusqu'à la fin du parcours. Nous avons traversé 12 communes entre campagne et bord de mer. Je pose le vélo en 2h52.
Pour la T2, de nouveau le passage sous la tente pour enfiler la trifonction. (Encore un peu long)
C’est partie pour les 21 kms, pour le moment pas de douleur. Je vise 1h50. Il y a 3 tours avec un passage dans la ville ; un petit raidillon casse-pattes, puis un passage sur la plage, mais on court sur le sable dur. Ensuite, une belle boucle sur le chemin des douaniers type trail. Je m’arrête à tous les ravitos, il commence à faire bon. Et les marches de la plage commence à durcir les cuisses, ça devient plus difficile au 15 ème km mais l’arrivée est proche maintenant. En 1h53 et mal aux cuisses.
Voila c’est fait : super content, plein de choses à améliorer (transition, alimentation…). Une très belle épreuve, bonne organisation et un joli coin : à découvrir.
Un grand merci à tous pour vos encouragements. Et un merci particulier à ma petite famille et mes parents.

   

Nos partenaires

FFTRI : Fédération française de triathlon  Conseil général de Loire-Atlantique Mairie de Clisson